reception@frohqc.com   418 614-2495 ou sans frais 1 877 499-9656

nouvelles

COVID-19 / Mise à jour – 24 mars 2022
28 mars 2022

COVID-19 / Mise à jour – 24 mars 2022

Prudence et mise à jour des directives dans les RPA
Mise à jour 24 mars 2022

À la suite du point de presse tenu mercredi par le directeur national de santé publique, le ministère de la Santé et des Services sociaux vient d’annoncer qu’une nouvelle campagne de vaccination sera lancée pour offrir une dose de rappel (4e dose) dans les milieux de vie pour personnes aînées, incluant les RPA (résidences certifiées par le MSSS).

L’opération sera mise en branle dès mardi, à commencer par les CHSLD. Comme pour les campagnes précédentes, des équipes mobiles se déplaceront pour aller à la rencontre des personnes visées. Les gestionnaires des RPA OSBL seront donc contactés dans les prochaines semaines par les équipes responsables de la vaccination pour planifier et coordonner l’opération.

Quant aux OSBL d’habitation pour aînés non visés par la certification, mais qui ont été également inclus pour l’administration de la 3e dose, les gestionnaires peuvent contacter l’établissement qui dessert leur territoire pour vérifier s’il est envisagé d’y répéter l’opération.

Lors de son point de presse, le docteur Boileau a précisé que la nouvelle déclinaison du variant Omicron (le « BA.2 ») est maintenant responsable d’une infection sur deux. Les autorités de santé publique s’attendent à une recrudescence des cas dans les prochains jours – une tendance qui se manifeste déjà avec l’augmentation du nombre de cas officiellement recensés et celui des hospitalisations. S’il n’est pas plus sévère que l’Omicron, le variant BA.2 s’avère néanmoins beaucoup plus contagieux. Notons qu’en date de jeudi, on recensait 59 cas actifs parmi les résidents dans 17 RPA OSBL, sur les 145 membres qui sont d’une fédération ou du RQOH. Les autorités insistent donc sur l’importance d’appliquer rigoureusement les mesures qui sont encore de rigueur dans les RPA afin de prévenir la transmission, dont le port du masque d’intervention de qualité médicale hors des unités locatives, dans les espaces intérieurs.

Le respect des protocoles de prévention et de contrôle des infections (PCI), notamment pour l’accueil des personnes proches aidantes et visiteurs, reste également de mise. Aussi, ces dernières ne doivent pas se présenter dans une RPA si elles présentent des symptômes ou des signes d’une infection ou maladie. Une version révisée des directives applicables dans un contexte de levée de la majorité des mesures sanitaires est disponible ici

COVID-19 / Mise à jour – 3 mars 2022
11 mars 2022

COVID-19 / Mise à jour – 3 mars 2022

COVID-19 et RPA: Assouplissements, consignes d’isolement simplifiées et déconditionnement

Mise à jour le 3 mars 2022:

Plusieurs assouplissements aux consignes sanitaires applicables dans les résidences privées pour aînés (RPA certifiées) ont été annoncés par les autorités, dans la perspective d’un «retour à la normale».

Depuis le 21 février notamment, il n’y a plus de limites au nombre de visiteurs dans les RPA, bien qu’il soit suggéré de se limiter à 10 personnes. Aussi, 10 résidents peuvent être assis à la même table dans les salles à manger, tandis qu’une distance minimale d’un mètre doit être maintenue entre les tables. La date à laquelle l’utilisation du passeport vaccinal dans les RPA sera retirée, d’abord prévue le 14 mars, a été devancée au 12 mars. Le registre des visiteurs ne sera plus nécessaire non plus à compter de cette date.

Une toute nouvelle directive a été publiée, le 22 février, concernant les mesures en vigueur et à venir touchant entre autres les RPA, qui s’inscrivent en cohérence avec le plan de déconfinement pour la population générale.

En plus de ces assouplissements, des consignes simplifiées ont été annoncées concernant la gestion des cas et des contacts. Elles font elles aussi l’objet d’une nouvelle directive, téléchargeable ici.

Enfin, une troisième directive visant plus spécifiquement la gestion des éclosions a également été émise dans les derniers jours.

À noter que les directives pour prévenir le déconditionnement chez la personne aînée en contexte de pandémie viennent également d’être mises à jour. Elles sont accompagnées d’exemples d’actions préventives et de traitement du déconditionnement.

* * *

Le ministère de la Santé et des Services sociaux met régulièrement à jour les directives applicables aux résidences privées pour aînés (RPA) dans le contexte de la pandémie. Ces directives sont regroupées sur une même page Web dédiée à cette fin. Les organismes qui exploitent une résidence sans but lucratif (RPA certifiée) sont invités à en prendre connaissance et à consulter régulièrement les mises à jour qui y sont publiées.

Voici une liste non exhaustive de ces directives parmi les plus susceptibles de toucher les RPA OSBL :

•  Directive pour la gestion d’éclosion COVID-19 à appliquer dans les milieux de soins (hors milieux de soins aigus), de réadaptation et de vie (1er mars 2022)

•  Directive concernant la gestion des cas et des contacts dans les milieux de vie, réadaptation et d’hébergement (mise à jour le 25 février 2022).

•  Directives applicables dans les CHSLD, les RI qui accueillent des aînés, les RPA, les maisons de répit et les centres de jour dans un contexte de levée graduelle des mesures sanitaires et pour les autres milieux (21 février 2022).

•  Directives pour prévenir le déconditionnement chez la personne aînée en contexte de pandémie (mises à jour le 21 février 2022).

•  Directive sur la levée de l’isolement des travailleurs de la santé des établissements du réseau de la santé et des services sociaux (mise à jour le 4 février 2022).

•  Directive sur la stratégie d’approvisionnement des équipements de protection individuelle (mise à jour le 17 janvier 2022).

•  Directive sur les modalités du décret concernant la vaccination et le dépistage obligatoire des intervenants de la santé et des services sociaux ainsi que l’accès des autres personnes aux milieux visés + annexe (mise à jour le 23 décembre 2021).

•  Rôles et responsabilités des parties prenantes, incluant les RPA, dans le contexte de la gestion de la COVID-19 (mis à jour le 1er octobre 2021).

•  Hygiène et salubrité dans les milieux de vie (publié le 7 septembre 2021): ce document vise d’abord les CHSLD, les ressources intermédiaires et les RPA où il y a une unité de soins. Par contre, plusieurs bonnes pratiques présentées dans le guide, notamment pour les aires communes, pourront être utiles aux autres RPA.

•  Directive pour les agents de sécurité dans le contexte de la pandémie de COVID-19 (mise à jour le 23 décembre 2020).

Autres ressources utiles:

=> Formation Prévention et contrôle des infections : Formation de base en contexte de la COVID-19.

=> Guide de gestion des éclosions.

OSBL-H pour aînés non visés par la certification:

De manière générale, ce sont les consignes populationnelles générales qui s’appliquent dans les OSBL d’habitation pour aînés non assujettis à la certification des RPA. Ces organismes peuvent aussi se référer aux recommandations émises par la Société d’habitation du Québec. Ils doivent également suivre les instructions de leurs directions régionales de santé publique, le cas échéant.

 

Inspecteur en bâtiment
14 janvier 2022

Inspecteur en bâtiment

INSPECTEUR EN BÂTIMENT

Le Centre de Services Immobiliers de l’Est du Québec (CSIEQ), tributaire de la Fédération Régionale des OBNL d’Habitation Québec Chaudière-Appalaches (FROHQC) désire s’adjoindre les services d’un technicien en architecture d’expérience pour compléter son équipe de spécialistes en bâtiment. Le CSIEQ est une entité spécialisée dans les parcs immobiliers d’organismes communautaires d’habitation et est en plein développement. Nous recherchons un homme ou une femme motivée par les défis et par les humains qui gravitent dans le giron de l’habitation communautaire.

Les conditions :

Le poste est à 35 heures semaine.

La rémunération est établie selon l’échelle salariale en place ainsi que par la pertinence et la durée de l’expérience des candidats.

Principales activités :

Comme tous autres bâtiments, les habitations communautaires demandent d’être surveillées de près afin de leur assurer la pérennité nécessaire pour remplir leurs missions. Voici les principales tâches qui occuperont l’éventuel inspecteur :

  • L’inspection des immeubles ainsi que le montage d’un rapport complet sont une activité essentielle au sein du CSIEQ.
  • Pour certains parcs immobiliers, le montage annuel des budgets d’immobilisation et de réparations en rapports aux constats émis est d’autant plus important pour permettre aux gestionnaires d’immeubles de bien faire leur travail.
  • Une autre tâche afférente est reliée au montage d’appel d’offres, à l’analyse des soumissions et à remettre les recommandations au gestionnaire quant à l’attribution de contrats.
  • Plusieurs autres tâches peuvent faire partie de la journée d’un inspecteur telles la surveillance de travaux, le service-conseil aux membres et clients, tenir à jour des registres d’amiante, offrir des formations et bien d’autres.

Bagage d’études et d’expérience :

Les technologues professionnels (T.P.)  sont fortement invités à postuler. (Nous payons la cotisation annuelle à l’Ordre des technologues professionnels du Québec).

Technicien intermédiaire, c’est-à-dire qu’un minimum de 3 à 5 ans d’expérience est exigé. Les études du candidat lui ont apporté idéalement un DEC en architecture.

Une très bonne connaissance des différents codes du bâtiment est un atout majeur. Des connaissances sur les systèmes alarme-incendie, les règlements sur l’amiante ou tous autres règlements reliés aux bâtiments sont bien sûr les bienvenues

Autres exigences :   

Pour le CSIEQ, il est important que les membres de l’équipe soient à l’aise avec Word et Excel. La connaissance du logiciel BSI.net est un atout. La facilité de communiquer à l’oral comme à l’écrit est primordiale. Puisque nous couvrons tout l’Est du Québec, Il faut que le candidat soit apte à voyager. Se déplacer sur des échelles, des toitures ou des entre-toits fait également partie du quotidien de l’inspecteur.

Transmission du CV :

Les personnes désirant transmettre leur curriculum vitae peuvent le faire par courriel à l’adresse  dga@frohqc.com . Une lettre de motivation serait également appréciée.

Pour une question d’espace, le masculin est utilisé pour toutes et tous.